L’avantage de la photo, comme toute autre passion est que nous commençons « petit » puis au fur et à mesure, nos besoins grandissent et nous optons à avoir du matos de qualité. Depuis à peu près 10 ans, j’ai débuté la photographie, entre le fait d’être exigeant et le fait aussi d’être GeeK, je n’ai eu de cesse de renouveler mon matos/ Je me suis arrêté pour l’instant sur une config mais vous savez tout comme moi, que dans 2 ou 3 ans elle risque de changer, peut-être pas au niveau des objectifs car je susi sur la gamme pro de Fuji, hormis le 10-24, mais je pense au niveau des boitiers qui évoluent sans cesse et sur lesquel Fuji progresse bien mais ils ont un peu comme Apple, on va pas trop en mettre à chaque fois.
Voici un récapitulatif de ce que j’ai pu avoir dans mes sacs (je vous passe aussi l’historique de mes sacs photos, peut-être que j’en ferai autant un jour)

Canon 300D
Ce boitier m’a permis de débuter dans la photographie « experte » Il a été revendu car il était limite en boitier additionnel et en qualité. J’en rachèterai surement un plus tard par nostalgie

– Sigma 18-50 & 55-200
Kit standard pour débuter, inconvénient, le fait de devoir changer systématiquement d’objectifs selon ce que l’on veut prendre en photo. Autre inconvénient qualité optique et pas de stabilisateur.

– Tamron AF 18-270 f/3.5-6.3 Di II VC
Pratique pour les voyages avec son range relativement large et son stabilisateur, il atteint cependant ses limites au delà de 200 mm, l’autofocus patine. J’opterai plus pour un Canon EF-S 18-135 pour ce genre de pratique

– Samyang 8mm f/3.5
Objectif à usage créatif car c’est un fisheye, la dessus tout est manuel, ce qui n’est pas plus mal mais on regrettera la transmission des infos de l’objectif vers le boitier.

Tamron 28-75 f/2.8
Mon 1er zoom à ouverture constante, une tuerie. Plus adapté à un Full Frame qu’à mon APS-C je me suis amusé avec avant d’acheter la référence en APS-C qu’est le 17-55 de Canon

Canon EF 50 f/1.8
L’objectif fixe à grande ouverture le moins cher qui existe. L’avantage d’un 50 mm sur un Full Frame est qu’il correspond au champ de vision de l’œil humain, par contre en APS-C on est  à 80 mm, il faudra donc prendre du recul par rapport à ce que l’on voit.

Canon EF 70-200 F/4 L USM
Mon premier série L et j’espère en avoir d’autre par la suite. Conception robuste, qualité optique au rendez-vous, je l’ai revendu car je m’en servais très peu et j’ai pris beaucoup plus tard un 70-300 IS mais pas en série L, car je recherchais un objectif « lointain » pour mes reportages mariages. Peut-être que je reviendrais vers une version en f/2.8 ou f/4 IS. Allez savoir

Canon EF-S 10-22 f/3.5-4.5 USM
L
e zoom Ultra Grand Angle (comprenez UGA) de chez Canon, il m’a rendu énormément service  pour mes photos de paysage et de groupe lors des reportages mariage mais il est malheureusement pas assez lumineux pour faire la voie lactée, c’est pour cela que je me suis orienté vers le Tokina 11-16 f/2.8

Ultra Grand Angle Tokina AT-X 11-16 Pro DX f/2.8
Acheté pour faire la voie lactée essentiellement, je l’ai revendu car je vais passer au compact hybride, donc j’avais besoin d’argent.

– Canon EF 100 f/2.8 Macro
Parfait pour faire de la macro, un peu déroutant au début, il m’a permis de faire pas mal de photos d’orchidées

Canon EOS 7D
La crème des crèmes en APS-C, taillé pour le sport, il m’a permis de faire de très belles photos avec une bonne montée en ISO.

Canon EOS 50D
Acheté en tant que boitier additionnel pour les mariages, il a vite atteint ses limites dans les endroits sombres comme les églises et ce même avec une optique lumineuse.

Zoom Transtandard Canon EF-S 17-55 f/2,8 USM IS
Le meilleur transtandard qui puisse exister pour les reflex APS-C de la marque Canon, il a une ouverture constante à f/2.8 et se permet aussi d’avoir un stabilisateur. Utilisé à 90% dans mes photos de mariage, c’est un très bon objectif de reportage.

Télézoom Canon EF 70-300 f/4-5.6 USM IS
Moins onéreux qu’un série L, mais avec un range plus élevé, il m’a permis en prestation de prendre des portraits volés en dégageant le sujet de son environnement. Il possède en plus la stabilisation. Mon seul regret : son manque de luminosité lorsqu’on est en église ou en milieu sombre mais ce n’est pas du tout le même prix.

– Fujifilm X-E2
J’ai voulu essayer les appareils hybrides et surtout les Fuji car j’ai aimé leur look vintage, on regrettera sur celui-là, enfin je regretterai, le fait que le viseur soit excentré à gauche et que l’écran ne soit pas orientable ce qui des fois peut être vraiment très pratique.

Fujinon XF 18-55 f/2.8-4.5
Un bijou cet objectif, la qualité est au rendez-vous, il est compact aussi, je l’ai revendu car il faisait partie du kit de base mais des fois je le regrette, surtout lors de mes voyages. J’attends avec impatience le 16-80 f/4 qui devrait me suffire en mode voyage

 Samyang 12mm F/2 NC
Pour ceux qui ne sont pas rebutés par la mise au point manuelle, je ne peux que conseiller cet objectif qui vous permettra de saisir la voie lactée grâce à sa grande ouverture et bénéficie d’une focale assez large pour les paysages. Je l’ai acheté à 2 reprises, mais je ne m’y fais toujours pas, je préfère le 10-24 malgré son ouverture plus large f/4 et lorsque je veux faire une voie lactée, j’ai le 16-55 f/2.8 et depuis peu le samyang fisheye 8mm f/2.8

Fujinon XF 18-135 f/3.5-5.6 R LM OIS WR
Véritable couteau suisse, j’ai apprécié son range, mais j’ai été déçu de sa qualité par rapport au 16-55 ce qui est normal, mais aussi du 18-55. Je m’en suis servi qu’à Barcelone et je l’ai revendu ensuite.

– Fujinon XF 35 f/1.4 R

– Fujinon XF 55-200 f/3,5-4,8 R LM OIS

– Fujifilm X-T10

Fujifilm X-T1